Si les Sudistes….nous les Nordistes..

28 Avr

yacht club
Yacht club de Baiona
Confortablement installé dans un fauteuil du Yacht Club de Baiona, discutant à bâton rompu avec l’ami Bernd de sa navigation depuis l’Allemagne sur son Beneteau 50, nous constatations que la route lui était favorable depuis son départ…. « Toujours au portant…un plaisir d’arriver ici, à peine trois jours depuis la Bretagne !.. » Pour moi ce n’est pas la même chose…toujours au près très serré… dans le pif pour tout dire. J’envisage la suite de la même manière, au moins jusqu’à la Corogne. Lorsque la route des sudistes croise celle des nordistes… Le vent est ton maître, la mer ta liberté…
La mer c’est la liberté, à chacun de choisir sa route. Lui va au sud et moi au nord. J’aurais pu laisser le Gwinver2 dans le sud du Portugal…les vols pour Faro coûtent moitié moins cher que les Paris-Brest ! Et la superbe marina pavée de marbre de Lagos coûte moins cher que celle de l’Aber Wrac’h, amarré sur un corps mort !! Une belle température toute l’année, une hygrométrie quasi parfaite… A chacun sa route, à chacun sa liberté de choisir…

willy
Willy de Roos à bord du Williwaw, Punta Arenas  ⊆ photo Maurice Uguen

Me revenait le souvenir de mon vieil ami Willy de Roos qui avait son point de vu sur la liberté en mer. Un peu surprenant à la première écoute, Willy poussant toujours les choses jusqu’à la provocation dans ses conférences. Mais un homme intègre, sans concession surtout vis à vis de lui-même jusqu’au dernier jour. Parlant de ses circumnavigations, il disait ; « La liberté, ainsi, me semblait se réduire à une peau de chagrin. Toutefois, ce n’est que faute de ne l’avoir pas correctement définie. La liberté ne permet pas de faire tout à sa guise. Elle ne pourrait d’ailleurs pas se conserver ainsi. Et de poursuivre , Alors, j’ai vite compris que la vraie liberté n’est rien de plus que le droit de se contraindre soi-même. Mais c’est là une immense liberté : la plus belle, celle qui nous élève au rang d’adulte. »

Et si la liberté était de revenir barboter dans sa rivière comme le saumon…il est vrai pour le moment les saumons ont un peu déserté l’Aber Wrac’h… Mais patientons, pas impossible que l’ami Fred de Paluden fasse bientôt labelliser le plat dans son Auberge du Pont «  Pêché sous les fenêtres de l’auberge !! ». Et mon nouvel ami Bernd ? Pas sûr, qu’il retrouve sa choucroute au milieu du « bacalhau » de la baie d’Alvor.. ! Mais c’est sa liberté !

kayak
Un jour les saumons, comme les kayaks …. dans l’Aber!

  • Willy de Roos premier navigateur à franchir le Passage du NW en solitaire

J’aime les escales…!

27 Avr

«  J’aime quitter une côte de vue, et, après un jour, huit jours, un mois, en voir apparaître une autre, qu’on attendait …. » écrivait Jean François Deniau.
Une escale c’est aussi faire le point sur le bateau, sur l’équipage et d’imaginer la prochaine route, la prochaine escale !
escal
Escale au petit matin…
Côté équipage les comptes sont vite faits…pour le moment je « me supporte », pas de problème avec moi-même…Côté technique, Gwinver2 va bien, je n’ai que des compliments de mes voisins, à chaque escale,. Il est vrai que le bateau avance sans forcer sur les écoutes, le plus souvent sous solent et grand voile haute…Il faut dire que depuis le départ le vent est en permanence dans le « pif » !!
seapro
Capture écran Seapro 
Au dernier salon nautique j’ai lié de bons contacts avec le « Mr Seapro français », Mathieu Ranoux, Seapro étant le logiciel de navigation à bord. Il m’a convaincu de prendre les mises à jour pour faire évoluer mon système. Pour tout dire, je ne connaissais pas ce logiciel. Après plus d’un mois de mer je suis convaincu que c’est un bon logiciel. Avec la pratique du quotidien, il est un atout maître pour faire sa route. Doté de systèmes d’alarmes, indispensables en solitaire, c’est un outil de décision pour prendre la mer… ce n’est pas lui qui décide, n’y ne règle le bateau ,mais il évite bien de la fatigue à l’homme seul devant la table à cartes ! http://www.seaprofrance.fr/  
Autre volet technique : la radio ! Fonctionnement, au-delà des espoirs , elle permet des liaisons permanentes avec les radioamateurs français ainsi qu’avec le reste du Monde… Je contacte régulièrement des radioamateurs australiens le matin…Et, fraise de Plougastel sur le gâteau ! Le système  transmet la position chaque jour via un réseau dit « Pactor », le relai étant à Bern, en Suisse, où je me connecte chaque après-midi .En 3 minutes la positon est entrée , accompagnée d’un petit texte style « twitter »… voir ici ; http://www.winlink.org/userPositions
Hier soir j’ai passé un bon moment avec les couche-tard, Laurent F6HPP et Joseph F6CTT et quelques autres radioamateurs, à commenter la traversée, les moyens techniques mis en œuvre à bord de Gwinver2… Surprenant la qualité des communications. On en n’est pas à « Si tout les gars du Monde » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Si_tous_les_gars_du_monde ) mais une voix dans le haut-parleur du bateau …. c’est toujours un bon moment …
1956_Si_tous_les_gars_du_monde_13
Si tous les gars du Monde…Un film de Christian Jacq
« Toutes les techniques sont bonnes à prendre, » poursuivait Jean Francois Deniau dans « La mer est ronde »  et continuait ; « Il subsiste une sorte de magie à pouvoir dire au milieu de la mer, après consultation du soleil, des étoiles…Voila nous sommes ici ! »

L’escale est également là pour confirmer la route, c’est une ponctuation qui n’attend que la page prochaine. Avec Gwinver2, nous sommes ici , à Bayona en Galice. Gwinver2 continue sa route vers le Nord, pas trop vite, en bateau ce sont aussi les escales qui comptent!

Viva España …!

25 Avr

baiona
Une baie magique, pour le repos!

Baiona, ou Bayona… Gwinver2 est dans ce petit port chargé d’histoire depuis  Christophe Colomb et la Pinta….Tranquillement au ponton du Yacht Club, le Monte-Real Club de Yates, Gwinver 2 est là pour une bonne semaine le temps de profiter des lieux…Et d’attendre que le thermomètre remonte un peu dans le Nord!!!

20160424_170459
Carte originale de l’approche de Baiona…

pinta
La Pinta

En Mars 1493, revenant du « Nouveau Monde »  arrive la Pinta commandée par Pinzon et pilotée par Sarmiento , la Gallice est un magnifique pays maritime peuplé d’îles et de rias très profondes à l’intérieur des terres.
laa tour
La tour surveille l’entrée de la baie

Terre d’histoire, aujourd’hui terre de tourisme et d’industries on sent ici un grand dynamisme et un esprit d’accueil. Les équipements du Yacht club ont un parfum très british, avec les fauteuils profonds comme les canapés des clubs britanniques. Ici si les fauteuils pouvaient parler…. combien de régates seraient à refaire!

Souvenir en 1985, Philippe Poupon gagne ici l’étape du Figaro à bord de son half « Fleury Michon »... déjà!  Ensuite Philou allait gagner la solitaire du Figaro , décidément on retrouve toujours  le « Bigouden » quelque part sur cette côte! Parlant des ses victoires ; « Elles ont toutes été différentes. Mais, en 1985, j’ai survolé l’affaire en remportant trois étapes. » Tout est dit, et de son aveu, Bayona reste une super étape au coude à coude avec Cudennec!

fleury

Philippe Poupon;
http://www.fleuraustrale.fr/philippe-poupon.html

Question de retraite!!

23 Avr

Six heures de route avec vent dans le pif mais avec une houle qui se calme, finalement il y a des jours où on aime remonter au plus près du vent avec un dériveur pas du tout amoureux de cette allure…. Le Gwinver 2 avance à 6,5 nœuds …voire 7 lorsque ça adonne un peu …mais quel plaisir de voir très loin derrière les cheminées de Leixoes…
gendarmeri
Quand la gendarmerie rit….
Ce soir j’irai voir les « bondieuseries » de Vinia do Castelo… Et là c’est pas les cheminées qui attirent ! Non , c’est un copié collé « Notre-Dame de Lourdes » perchée sur une colline…Sympa petite ville calme, une entrée style rivière intérieure et mes amis de la police maritime locale comme aimantés par l’aluminium de la coque ! Décidément il doit y avoir un gros « Wanted » dans le coin sur un voilier alu qui remonte vers le nord…
paolo
Paolo sourit…
La soirée se fera au calme d’un resto typique et classe à la fois ; « Os 3 potes » sachant que les potes en question sont en fonte bien solide ! Le Paolo est maître d’hôtel de l’endroit , les bonnes manières, pour tout dire classe comme son resto , avec tous les stickers du Michelin, guide du routard…;Tripadvisor etc…ils y sont tous. Le Bacalhau assado na brasa, rojoes à moda do Minho….et plus surprenant en français fondue bourguignonne. Ici la cuisine est un art dans l’une des plus vieilles maisons de la ville qui sent bon les processions pour la rédemption des âmes des pénitents, comme toutes les ruelles de la ville.
Côté marina on y compte une figure, casquette caban, manque la pipe, Pierrot, un rochelais qui a décidé de tourner son amarre ici…. « Tu comprends ici je double ma retraite…. Alors je reste sur mon bateau ici….jusqu’à la fin ???!!! Mais ici il pleut plus qu’en Bretagne » ,en regardant le « Gwenn ha du » du Gwinver2. Une manière de voir la vie de navigateur, certains doublent les milles, d’autres la retraite, la mer est faite pour tous, chacun à sa manière, et son plaisir !.
notre dame
et la Vierge….Marie!!!

Au petit matin, route pour l’Espagne et Bayona, longuement je regarde « Notre-Dame de Lourdes » perchée sur la colline, finalement c’est plus sympa que les cheminées qui crachent, là aussi à chacun son choix , le bon Dieu dans le hublot ou les cheminée dans la vitrine de l’épicerie…. Tout est une question de retraite !
bayona
et Viva España! Gwinver 2 à rejoint la Pinta …

Vive la météo!!

23 Avr

Bon pour tout dire Leixoes est un bon port d’attente et cela dit, il faut chercher pour trouver d’autres qualificatifs…Dans la marina chacun a l’œil sur le fichier météo qui tombe deux fois par jour …un point c’est tout … Pour traduire mes deux voisins russes qui convoient deux magnifiques catamarans, flambants neufs, en Adriatique  ; «  Quand est-ce qu’on se casse de ce trou… » et ma traduction du moscovite est élaborée car je n’ai fréquenté que les beaux quartiers de Moscou !
leixoes marina
Dans cette grisaille, peuplée de grues et containers, une figure locale de l’arrière-port est le père José qui tient une petite épicerie avec sa femme, après un temps en France il est revenu passer sa retraite ici, mais gros avantage sur les navigateurs de passage ….lui, il est né ici !!! Pour José tous les navigateurs sont bretons, « il n’y a que des bretons qui passent ici… »…
phare de leixoes
En cherchant bien entre les cheminées des usines, le phare qui domine la nouvelle ville, les corps flottants non identifiés dans le bassin de la marina….le wifi qui bug, les trois douches de moins d’un mètre carré chacune pour une marina entière….Rien à raconter, rien à dire, vivement le prochain fichier météo !

Bonjour Porto, ce sera Leixöes !

19 Avr

nuage inquiétant
nuage qui pose question…

Depuis la fin de la nuit j’ai ralenti sur la route pour entrer dans Porto avec le soleil levant, le vent en redemande et monte à 25n pour me faire arriver plus vite. Face à l’embouchure la couleur de l’eau change, gonfle et gonfle encore, la fameuse barre du Douro est là , elle m’attend. Pas pour longtemps car un appel VHF me demande de changer ma route, l’entrée est interdite aux bateaux de « petite taille »… Va pour le port de Leixöes, plus au nord, un peu zone portuaire avec containers, camions et « le bruit et les odeurs » disait un précédent Président de la République, qui ne parlait pas des barriques de Porto !!
L’analyse de la route vers Porto ? Je me suis donné 24 heures pour la récupération avec un peu de sommeil…l’ennemi du solitaire. Le premier point c’est que cette côte portugaise laisse impossible le temps d’aller dormir, tant le trafic est intense avec la pêche. J’ai même croisé, en pleine nuit, un bateau en pêche sans aucune lumière…qui plus est en bois tant son écho était faible sur le radar !
Gwinver 2 ? je sais que c’est un bateau « spécial » mais il va bien , l’ami Philippe l’avait bien pensé pour le solitaire, dans la grosse houle d’arrière il part bien dans les surfs, stable grâce , je pense, à ses deux dérives. Car le safran manque de surface et impose de grands coups de barre. Un point que je réglerai en arrivant en Bretagne avec les conseils de JF André.
pen1
arrêt de Peniche; « stop and go »
Dernier point pour l’accueil « portuan » …en plein milieu de ma sieste réparatrice, des grands coups sur la coque….Sorti précipitamment de mes rêves je vois une dizaine de policiers armés jusqu’aux dents avec des chiens qui investissent le bateau… Un chien pour la drogue et l’autre pour les explosifs ! La visite, surprenante, se passe sans problème, il paraît que c’est la coutume pour les bateaux qui viennent du sud , dixit mon ami allemand de ponton qui a eu la même surprise à son arrivée ! (voir video ; https://vimeo.com/163476840 )
gwinver2 leixoes
Gwinver 2 à bon Port …Ô!

Décidément le Douro se refuse, mais la gendarmerie est toute prête à vous garder pour humer les effluves de porto qui n’ont rien de « in vino veritas »!

Il pleut sur Lisbonne….!

14 Avr

Comme prévu par les fichiers météo, ce matin le front est passé, violent, avec des trombes d’eau, un temps à ne pas mettre un poisson dehors ! A bord de Gwinver2 la VHF, puis le Navtex se mettent en alarme, un bateau de pêche est en train de couler au sud de l’entrée du Tage…c’est la deuxième fois en quinze jours que les pêcheurs payent la météo au prix fort. Je n’aime pas quand les gens de mer passent à la caisse. Nous avons la chance d’être sur l’eau pour le plaisir, eux c’est pour faire bouillir la marmite.
20160409_212551
Décidément cette côte n’est pas très hospitalière. Ici c’est le refrain de toutes les discussions, la météo n’est pas bonne cette année, on n’a jamais eu un temps pareil à cette époque…j’ai l’impression d’entendre mes amis de l’Aber, bref la météo sur le « Tajo » c’est pas beau !
20160409_212954
Un refrain que Prévert aurait certainement pu chanter dans les rues de l’Alcantara…Il pleut sur Lisbonne ;

Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l’arsenal…Sur le bateau d’Ouessant

Mais je m’égare, Lisbonne n’est pas Brest même si les sept collines ont quelque chose de jumelles. Et si la guerre, « connerie » disait Prévert, avait conservé ses quartiers ?
lis11024

Il pleut sur Lisbonne et ce soir des marins pleurent leur bateau perdu. Ce soir Lisbonne est triste.

Lisbonne, clap de fin!

13 Avr

Le temps passe et au fur et à mesure des rencontres, d’autres rencontres …Lisbonne est ainsi une ville de passage, une ville de navigateurs en escale, une ville de voyageurs. Tous mes amis ont un souvenir fort de Lisbonne , l’un avec son premier verre de Porto qui le cueille net à la sortie sur le quai. L’autre, jeune matelot, parti pour écouter la musique dans un bar, se retrouve rapidement galamment accompagné sur un air de Fado…et à chacun son souvenir !
ocanadask1024

Depuis le départ des Poupon, foule de passage sur Gwinver2 et dernier en date Sandy Macpherson skipper de Canada , un magnifique 60′ pour le Vendée Globe…Sandy est en quête de partenaires pour boucler le budget….pas facile lorsque l’on est français, encore plus difficile lorsque l’on est canadien de Torronto….la voile n’y est pas un sport de première « head line » dans les TV..
20160413_153655

Du ponton d’en face il a repèré le « Gwenn ha du »de Gwinver2, heureux de voir un voilier de l’Aber Wrac’h, «  j’y ai beaucoup de souvenirs » ! Comme quoi à chacun son escale, à chacun son souvenir…le marin est ainsi !
canada1024

Pour aujourd’hui c’est la météo qui me prend tout mon temps, hier 35 nœuds sous un violent orage dans la marina. Dans le nord , la plupart des ports sont interdits d’entrer pour les bateaux de moins de 15m….c’est un critère qu’il faut prendre en compte pour partir. Une courte fenêtre s’ouvre demain soir entre deux fronts très musclés. Le premier prévu avec des rafales à 39n… qui doit nous arroser copieux demain matin. L’objectif est d’atteindre Peniche, mais la fenêtre semble trop courte pour laisser passer le second, puis repartir ensuite vers Porto. Je pense qu’il faudra attendre samedi.

En solitaire il faut savoir gérer avec les éléments et son impatience, surtout que la côtes portugaise est infestée de casiers, lignes, filets en tout genre…et que bien souvent les pêcheurs ne mettent pas en route l’AIS…. de plus, souvent ce sont des bateaux en bois que le radar ne peut voir…Attendons le fichier météo de demain matin pour me décider…et route vers Porto ! L’option peut être sympa samedi, la mer, de 2,50/3m, redescend à 1,5 m de quoi voir ce Gwinver2 peut donner au portant dans ces conditions et envoyer le genaker….Il reste encore beaucoup d’amis et de nouveaux amis à voir ici…Malgré l’aluminium de la coque, Lisbonne est un aimant que l’on aime !

Site de Sandy Macpherson ; http://www.canadianoceanracing.com/

Bom dia, la famille Poupon!

10 Avr

fa 20160409 01
Photo Géraldine Danon, Fleur Australe

Hier, comme je le disais, nous avons passé une belle journée, d’amitié et de souvenirs. La Fleur vogue maintenant pour son prochain rendez-vous à Séville… Lorsque je vous disais que la journée était belle, allez voir le blog de Géraldine ;
http://fleuraustrale.fr/carnet-de-bord/121-expedition-2016/3833-9-avril-2016-arriv%C3%A9e-sur-lisbonne.html

Magnifiques images du jour se levant sur Lisbonne….images pour son prochain film avec TF1.

fa 20160409 01
Photo Géraldine Danon, Fleur Australe

Rencontre matinale!

9 Avr

fleur &gwinver1024
Fleur Australe et Gwinver2 dans la lumière du matin..

Ce matin, à peine la lumière éclaire la petite marina de Lisbonne, les deux mâts de Fleur Australe se profilent lentement  dans le  silence  de l’aurore. Géraldine camera au point, Philou à la barre… la Fleur accoste tranquillement au ponton derrière Gwinver2. Belle rencontre matinale, les regards chargés d’une longue amitié pendant que les mains tournent  les amarres. Le moment est fort, Philou rompt le silence  en regardant Gwinver2; « Joli bateau!!! » tout est dit, pour  le reste nous avons la journée…

beau bateau
La lumière est de retour sur Fleur australe et Gwinver2, un bon moment de retrouvailles et d’une journée particulièrement riche de souvenirs communs!

philou & moi bateaux1024
les deux bateaux à la Marina Alcantara do Marpoition marina

Et comme toutes les bonnes rencontres avec les vieux copains, un dernier verre dans un bistrot au-dessus du port…retour aux bateaux et en route pour de nouvelles aventures …et pour la Fleur c’est la route de Séville!

la fleur depart
Il est 22h 30 locale …cap au sud! Une journée bien remplie. Merci Géraldine, merci Philou c’était une belle rencontre lisboète, en Septembre à l’Aber!