Le cricket des Fleurs australes!

8 Avr

« I know not what tomorow will bring… » ce sont les derniers mots qu’écrivait  Fernando Pessoa… et ces mots résument la vie à Lisbonne, une ville pleine de découvertes, une escale qui convient aux marins et aux voyageurs. Ici les regards portent loin vers l’embouchure du Tage … c’est ici que l’on s’inspire des oiseaux migrateurs pour qui les frontières et les kms n’existent pas. Que sera demain, quelles nouvelles apportera le vent du large… ? Pour Gwinver 2 , l’aluminium de sa coque est tout vibrant au long des ses membrures…demain l’AG4 de Gwinver 2 sentira le Strongal de la coque de Fleur Australe. Depuis plusieurs jours nous avons convenu ce rendez-vous à Lisbonne…pour ce  soir la famille Poupon fait une pause à Cascais en attendant une renverse pour entrer dans le Tage…grands coefficients commandent, après une traversée record depuis Lorient en moins de 4 jours, le Philou a de bons restes de régatier !
fa cascais
Pour aujourd’hui ma surprise est venue par une rencontre avec le champion de cricket pakistanais, Zubair Afzal, je sais nous ne sommes pas familiers avec ce sport tout en finesses. Étonnant de le retrouver à quelques centaines de mètres de la marina à la tête d’un pressing…Après quelques années comme coach à Londres, le voilà au Portugal …pays du football ! Mais comme tous les oiseaux migrateurs il se fait une raison ; I know not what tomorow will bring… !! Pour moi ce sera le parfum des fleurs venues de l’Antarctique !
cricket2blog

Avec Zubair Afzal

Fleur australe; http://fleuraustrale.fr/

Retour à l’école!

6 Avr

« Les capitales sont toutes les mêmes devenues
Aux facettes d’un même miroir
Vêtues d’acier, vêtues de noir
Comme un légo mais sans mémoire … »

ist
Retrouvailles devant l’IST de Lisbonne

Pas sûr que ce soit le cas de Lisbonne, Bashung devrait revenir et visiter cette ville si l’au-delà lui donnait un billet de sortie. Même l’École d’ingénieurs de Lisbonne, l’IST, a un côté décalé malgré son degré d’enseignement à la pointe de la technologie. Ici les légos que l’on empile ne manquent pas de mémoire même si l’on travaille la partie virtuelle de l’intelligence !

Le Professeur Pedro Lima est fier de son entreprise, l’IST est une École de réputation internationale aujourd’hui et les ingénieurs qui en sortent sont promis aux plus belles carrières. Voilà déjà quinze ans nous avons travaillé ensemble à la promotion de la robotique mobile, une belle aventure qui m’amenait souvent à Lisbonne et à l’IST… Beaucoup de souvenirs nous reviennent de cette époque au service de la recherche et de donner le goût aux étudiants à poursuivre un chemin dans la recherche…en n’ayant pas peur de donner la mémoire aux légos pour en faire un robot coopératif….Journée de souvenirs avec nos travaux communs ! Surprise de la journée mon vieil ami Rui de Carvalho journaliste scientifique venu spécialement de sa « quinta » au milieu des oliviers pour participer à ce rendez-vous improbable tant d’années plus tard. Que de souvenirs communs avec chacun la même passion pour les sciences et la recherche. Au dernier moment, cerise sur le gâteau, Carlos Cardeiras, lui aussi professeur de robotique mobile, quittait ses cours pour se joindre à nous, la fête était complète.

dejist
de gauche à droite;  Pedro Lima, Rui de Carvalho, Maurice Uguen et Carlos Carderas, imagination retrouvée!

Ah si seulement Bashung pouvait revenir nous chanter « notre petite entreprise…. » à dédier à tous les amis de cette époque, ils se reconnaîtront où qu’ils soient aujourd’hui ! Merci de ce cadeau, Gwinver2 dormira au calme des souvenirs à la marina Alcantara do Mar ce soir ! Et je suis sûr que ce soir Bashung et Houssine Chetto continueront à refaire la journée….Oui Houssine, on n’oublie pas ta leçon, on profite de la vie….!

IST de Lisbonne; https://tecnico.ulisboa.pt/

Lisbonne la belle, Lisbonne la rebelle !

5 Avr

m_20160329_182233
Les rues de Lisbonne connaissent un afflux de touristes en recherche de soleil et de dépaysement. Mais en s’écartant des rues cartes postales et des bibelots made in China, on peut retrouver le passé et le présent d’une ville dynamique. Dans les coins reculés, la référence à la lutte est là, les jeunes artistes symbolisent à leur manière ce passé proche et déjà vieux de deux générations !

m_20160331_160503
25 Avril 1974, que faisiez-vous ce jour là ? Je me souviens des soldats avec les œillets plantés comme des baïonnettes au bout de leur fusil, 42 ans…le temps passe. Une révolution tranquille qui allait transformer ce magnifique pays de conquérants en pays moderne en s’appuyant sur l’Europe. A l’époque mon ami Jaime directeur de Radio Ribatejo ne comprenait rien à ce bouleversement, lui qui avait créé cette radio dans les années 50. Plus ingénieur que directeur d’antenne, il n’avait pas vu les œillets pousser sous ses fenêtres…
42 ans plus tard Radio Ribatejo émet maintenant en FM et sur le net…Image d’une révolution tranquille qui a quitté les ondes moyennes pour passer à la FM et au net…Jaime Varela Santos, un temps oublié est aujourd’hui salué comme un grand pionnier de la radio au Portugal…Une révolution où les têtes sont restées sur les épaules, un bel exemple d’un peuple fier et intelligent. Jaime a aujourd’hui sa place à Santarem !
m_20160331_160618

radio Ribatejo; http://ribatejofm.pt/

Hommage qui date un peu sur Youtube; https://www.youtube.com/watch?v=KkFIOpJS-W0

Bug pour Bug…

2 Avr

Il y des jours où l’on prévoit une foule de choses et le programme bug pour quasiment mettre la machine sur pause !!! C’est un peu ce que cette journée, qui se termine sur Lisbonne, donne comme reflet dans la lumière des lampadaires du dock des containers balayée par la grosse pluie .

patrouile
Depuis 24 heures,« Alerte attentat », la ville est en état de siège avec la police armée jusqu’aux dents, des patrouilles dans tous les lieux touristiques de la ville, le Lisboète n’a pas l’habitude de voir son armée de sortie. Après une matinée sous le soleil, un front arrose copieusement la marina de Porto de Lisboa…prémisse d’une dépression qui va balayer toute la semaine prochaine les côtes portugaises, les « warnings gales » se succèdent sur le Navtex. Les derniers bulletins interdisent même aux bateaux de moins de 15 mètres l’entrée dans certains ports à cause de barres dangereuses….Un navire a priori bourré de produits dangereux entre dans le Taje, et le trafic y est très codifié à son abord….et ainsi de suite…

warning

Pour Gwinver2 ce n’est pas un problème une foule de travaux restent à faire, les faire ici ou plus tard ailleurs….la météo commande ! A ce chapitre, aujourd’hui la transmission des mails par radio fonctionne superbement via un serveur radioamateur suisse ( voir page radioamateur) . Je peux même aller y chercher les fichiers Grib qui ne font que confirmer le paysage extérieur ! Il y a des jours comme ça et c’est le charme des escales. Faire aujourd’hui ce qui était prévu pour demain, bug pour bug autant en profiter!