Coruña, sans modération..!

10 Mai

C’est en 1926 que fut créée la RCNC comprenez, le Real Club Náutico de La Coruña. Ce lieu sent bon la passion de la voile et des grandes régates, comme je l’avais ressenti aussi à Baiona il y a quelques jours . L’Espagne est un beau pays de voile, il est vrai que beaucoup de ses activités nautiques sont plus centrées sur la Méditerranée, mais il ne faut pas oublier le côté Atlantique. C’est tout le plaisir d’entrer dans ce magnifique club aux odeurs de vieux cuir, avec des serveurs tout droit sortis de Tintin, j’y ai même retrouvé « Nestor » ! Hergé avait dû passer par là. Tandis que les femmes bridgent dans un salon, les hommes préparent le règlement des prochaines régates.
nestor
Nestor …Hergé es-tu là?

Le club est à l’image de la vieille ville qui l’entoure, tout est dans la nuance, calme et pittoresque. Des centaines de « bow-windows » de l’autre côté de la place font face à l’imposant bâtiment de briques rouges.Autant de lucarnes tournées vers l’aventure de ces navigateurs de tous poils qui relâchent, le temps de faire la pause, avant de poursuivre une route vers l’inconnu.
victoria
Victoria, l’esprit de Magellan est là!

Route à l’image de la réplique de la Victoria qui est amarrée au ponton d’honneur. Historique que ce navire revenu seul, sans son chef d’expédition un certain Magellan. Ici on a la mémoire du passé et de ses grands découvreurs.Les enfants des écoles qui grimpent dans la mâture se voient déjà en train d’embouquer les étroits passages de la Patagonie. L’aventure est devant, le rêve prend forme en s’accrochant au nid de pie…Pour un temps Magellan fait oublier les jeux électroniques.
bwind
avec son « tra là là » …

C’est aussi le parfum qui monte des rues adjacentes, les larges pavés, les petites ruelles, les étroits passages entre deux maisons …Les mousquets et les sabres d’abordage ne sont pas loin. La Coruña m’a surpris, l’architecture de cette vieille ville, les petits commerces, le côté paisible de sa population…
paquebot
Les touristes sont là ! !
Cette ville vaut une escale, je comprends mieux les immenses paquebots qui lâchent au petit matin, qui 3500 passagers pour l’un , 3800 pour l’autre.  Eux ne connaîtront jamais le charme du Real Club Nautico…c’est l’avantage de nos petits bateaux….Le luxe, c’est aussi de voyager sur un voilier de 12 mètres… !
Site du club; http://www.rcncoruna.com/

admin

Lire ; www.mauriceuguen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *