Servat l’essence bretonne…

30 Mai

20160530_120012
Couleurs un titre, un livre…

Gilles fait partie de ces Bretons qui ont réveillé, par leur art, l’esprit qui dormait dans l’Armorique. Une guitare, des paroles pour retrouver le souffle de la mer et la résonance du granit, une génération soif de se libérer du carcan ecclésiastique qui enveloppait le pays… Le talent a fait le reste.

« Je ne suis qu’un adhérent à une religion ancienne. Ma religion est d’essence … »
Dans son habit noir, la main hésitante sur le manche de la guitare qu’il porte comme une lance de conquête, il chante, conte la Bretagne et lui « le littéraire » à son époque les matheux n’avaient pas encore le pouvoir….il devient chercheur, curieux de notre monde, passager de notre galaxie… « Hiérarchie » Notre univers est certainement plus complexe qu’il n’y paraît , quand l’artiste, « le littéraire » renvoie le matheux à ses études….

 » J’ai écouté une émission scientifique, on a découvert un truc : le génome de la tulipe est plus complexe que celui de l’homme… « .
« Humblement je dis, en tant que fleur, cette fleur est à moi bien supérieure, et jamais, non jamais, je n’égalerai le poisson ni l’épi de blé… »

servat concert
Gilles Servat en concert à l’Auberge du Pont à Paluden

Gilles résume bien ce que l’on ressent en mer, à chaque vague une image, une force, un instant de plaisir ou d ‘angoisse…dans un espace éphémère. La Bretagne est bordée d’espaces éphémères… c’est sa force de l’imaginaire, du perpétuel mouvement qui l’enveloppe. Les dauphins qui m’ont accompagné, les oiseaux de mer qui m’ont escorté , l’oiseau qui est venu se reposer dans mon carré, la mer a cette force de nous faire penser qu’une fleur, un poisson ou un épi de blé «nous sont  bien supérieurs »…

« Chérissons les instants qui se meurent aussitôt
Et qu’on ne reverra plus jamais,
Chérissons les instants qui se meurent aussitôt
Et qu’on ne retrouv’ra qu’au cim’tière des photos… »

Merci Gilles de ces instants volés à ma traversée, des instants qui pour moi « ne meurent pas aussitôt » et font partie « de mon essence » que je fais religion ! Et que les dauphins recherche toujours l’Homme et ses bateaux…pour chérir les instants qui ne meurent pas!…
dauphins

Les dauphins accompagnent  toute la traversée de Gwinver 2

admin

Lire ; www.mauriceuguen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *