Bonjour Porto, ce sera Leixöes !

19 Avr

nuage inquiétant
nuage qui pose question…

Depuis la fin de la nuit j’ai ralenti sur la route pour entrer dans Porto avec le soleil levant, le vent en redemande et monte à 25n pour me faire arriver plus vite. Face à l’embouchure la couleur de l’eau change, gonfle et gonfle encore, la fameuse barre du Douro est là , elle m’attend. Pas pour longtemps car un appel VHF me demande de changer ma route, l’entrée est interdite aux bateaux de « petite taille »… Va pour le port de Leixöes, plus au nord, un peu zone portuaire avec containers, camions et « le bruit et les odeurs » disait un précédent Président de la République, qui ne parlait pas des barriques de Porto !!
L’analyse de la route vers Porto ? Je me suis donné 24 heures pour la récupération avec un peu de sommeil…l’ennemi du solitaire. Le premier point c’est que cette côte portugaise laisse impossible le temps d’aller dormir, tant le trafic est intense avec la pêche. J’ai même croisé, en pleine nuit, un bateau en pêche sans aucune lumière…qui plus est en bois tant son écho était faible sur le radar !
Gwinver 2 ? je sais que c’est un bateau « spécial » mais il va bien , l’ami Philippe l’avait bien pensé pour le solitaire, dans la grosse houle d’arrière il part bien dans les surfs, stable grâce , je pense, à ses deux dérives. Car le safran manque de surface et impose de grands coups de barre. Un point que je réglerai en arrivant en Bretagne avec les conseils de JF André.
pen1
arrêt de Peniche; « stop and go »
Dernier point pour l’accueil « portuan » …en plein milieu de ma sieste réparatrice, des grands coups sur la coque….Sorti précipitamment de mes rêves je vois une dizaine de policiers armés jusqu’aux dents avec des chiens qui investissent le bateau… Un chien pour la drogue et l’autre pour les explosifs ! La visite, surprenante, se passe sans problème, il paraît que c’est la coutume pour les bateaux qui viennent du sud , dixit mon ami allemand de ponton qui a eu la même surprise à son arrivée ! (voir video ; https://vimeo.com/163476840 )
gwinver2 leixoes
Gwinver 2 à bon Port …Ô!

Décidément le Douro se refuse, mais la gendarmerie est toute prête à vous garder pour humer les effluves de porto qui n’ont rien de « in vino veritas »!

Il pleut sur Lisbonne….!

14 Avr

Comme prévu par les fichiers météo, ce matin le front est passé, violent, avec des trombes d’eau, un temps à ne pas mettre un poisson dehors ! A bord de Gwinver2 la VHF, puis le Navtex se mettent en alarme, un bateau de pêche est en train de couler au sud de l’entrée du Tage…c’est la deuxième fois en quinze jours que les pêcheurs payent la météo au prix fort. Je n’aime pas quand les gens de mer passent à la caisse. Nous avons la chance d’être sur l’eau pour le plaisir, eux c’est pour faire bouillir la marmite.
20160409_212551
Décidément cette côte n’est pas très hospitalière. Ici c’est le refrain de toutes les discussions, la météo n’est pas bonne cette année, on n’a jamais eu un temps pareil à cette époque…j’ai l’impression d’entendre mes amis de l’Aber, bref la météo sur le « Tajo » c’est pas beau !
20160409_212954
Un refrain que Prévert aurait certainement pu chanter dans les rues de l’Alcantara…Il pleut sur Lisbonne ;

Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l’arsenal…Sur le bateau d’Ouessant

Mais je m’égare, Lisbonne n’est pas Brest même si les sept collines ont quelque chose de jumelles. Et si la guerre, « connerie » disait Prévert, avait conservé ses quartiers ?
lis11024

Il pleut sur Lisbonne et ce soir des marins pleurent leur bateau perdu. Ce soir Lisbonne est triste.

Lisbonne, clap de fin!

13 Avr

Le temps passe et au fur et à mesure des rencontres, d’autres rencontres …Lisbonne est ainsi une ville de passage, une ville de navigateurs en escale, une ville de voyageurs. Tous mes amis ont un souvenir fort de Lisbonne , l’un avec son premier verre de Porto qui le cueille net à la sortie sur le quai. L’autre, jeune matelot, parti pour écouter la musique dans un bar, se retrouve rapidement galamment accompagné sur un air de Fado…et à chacun son souvenir !
ocanadask1024

Depuis le départ des Poupon, foule de passage sur Gwinver2 et dernier en date Sandy Macpherson skipper de Canada , un magnifique 60′ pour le Vendée Globe…Sandy est en quête de partenaires pour boucler le budget….pas facile lorsque l’on est français, encore plus difficile lorsque l’on est canadien de Torronto….la voile n’y est pas un sport de première « head line » dans les TV..
20160413_153655

Du ponton d’en face il a repèré le « Gwenn ha du »de Gwinver2, heureux de voir un voilier de l’Aber Wrac’h, «  j’y ai beaucoup de souvenirs » ! Comme quoi à chacun son escale, à chacun son souvenir…le marin est ainsi !
canada1024

Pour aujourd’hui c’est la météo qui me prend tout mon temps, hier 35 nœuds sous un violent orage dans la marina. Dans le nord , la plupart des ports sont interdits d’entrer pour les bateaux de moins de 15m….c’est un critère qu’il faut prendre en compte pour partir. Une courte fenêtre s’ouvre demain soir entre deux fronts très musclés. Le premier prévu avec des rafales à 39n… qui doit nous arroser copieux demain matin. L’objectif est d’atteindre Peniche, mais la fenêtre semble trop courte pour laisser passer le second, puis repartir ensuite vers Porto. Je pense qu’il faudra attendre samedi.

En solitaire il faut savoir gérer avec les éléments et son impatience, surtout que la côtes portugaise est infestée de casiers, lignes, filets en tout genre…et que bien souvent les pêcheurs ne mettent pas en route l’AIS…. de plus, souvent ce sont des bateaux en bois que le radar ne peut voir…Attendons le fichier météo de demain matin pour me décider…et route vers Porto ! L’option peut être sympa samedi, la mer, de 2,50/3m, redescend à 1,5 m de quoi voir ce Gwinver2 peut donner au portant dans ces conditions et envoyer le genaker….Il reste encore beaucoup d’amis et de nouveaux amis à voir ici…Malgré l’aluminium de la coque, Lisbonne est un aimant que l’on aime !

Site de Sandy Macpherson ; http://www.canadianoceanracing.com/

Bom dia, la famille Poupon!

10 Avr

fa 20160409 01
Photo Géraldine Danon, Fleur Australe

Hier, comme je le disais, nous avons passé une belle journée, d’amitié et de souvenirs. La Fleur vogue maintenant pour son prochain rendez-vous à Séville… Lorsque je vous disais que la journée était belle, allez voir le blog de Géraldine ;
http://fleuraustrale.fr/carnet-de-bord/121-expedition-2016/3833-9-avril-2016-arriv%C3%A9e-sur-lisbonne.html

Magnifiques images du jour se levant sur Lisbonne….images pour son prochain film avec TF1.

fa 20160409 01
Photo Géraldine Danon, Fleur Australe

Rencontre matinale!

9 Avr

fleur &gwinver1024
Fleur Australe et Gwinver2 dans la lumière du matin..

Ce matin, à peine la lumière éclaire la petite marina de Lisbonne, les deux mâts de Fleur Australe se profilent lentement  dans le  silence  de l’aurore. Géraldine camera au point, Philou à la barre… la Fleur accoste tranquillement au ponton derrière Gwinver2. Belle rencontre matinale, les regards chargés d’une longue amitié pendant que les mains tournent  les amarres. Le moment est fort, Philou rompt le silence  en regardant Gwinver2; « Joli bateau!!! » tout est dit, pour  le reste nous avons la journée…

beau bateau
La lumière est de retour sur Fleur australe et Gwinver2, un bon moment de retrouvailles et d’une journée particulièrement riche de souvenirs communs!

philou & moi bateaux1024
les deux bateaux à la Marina Alcantara do Marpoition marina

Et comme toutes les bonnes rencontres avec les vieux copains, un dernier verre dans un bistrot au-dessus du port…retour aux bateaux et en route pour de nouvelles aventures …et pour la Fleur c’est la route de Séville!

la fleur depart
Il est 22h 30 locale …cap au sud! Une journée bien remplie. Merci Géraldine, merci Philou c’était une belle rencontre lisboète, en Septembre à l’Aber!

Le cricket des Fleurs australes!

8 Avr

« I know not what tomorow will bring… » ce sont les derniers mots qu’écrivait  Fernando Pessoa… et ces mots résument la vie à Lisbonne, une ville pleine de découvertes, une escale qui convient aux marins et aux voyageurs. Ici les regards portent loin vers l’embouchure du Tage … c’est ici que l’on s’inspire des oiseaux migrateurs pour qui les frontières et les kms n’existent pas. Que sera demain, quelles nouvelles apportera le vent du large… ? Pour Gwinver 2 , l’aluminium de sa coque est tout vibrant au long des ses membrures…demain l’AG4 de Gwinver 2 sentira le Strongal de la coque de Fleur Australe. Depuis plusieurs jours nous avons convenu ce rendez-vous à Lisbonne…pour ce  soir la famille Poupon fait une pause à Cascais en attendant une renverse pour entrer dans le Tage…grands coefficients commandent, après une traversée record depuis Lorient en moins de 4 jours, le Philou a de bons restes de régatier !
fa cascais
Pour aujourd’hui ma surprise est venue par une rencontre avec le champion de cricket pakistanais, Zubair Afzal, je sais nous ne sommes pas familiers avec ce sport tout en finesses. Étonnant de le retrouver à quelques centaines de mètres de la marina à la tête d’un pressing…Après quelques années comme coach à Londres, le voilà au Portugal …pays du football ! Mais comme tous les oiseaux migrateurs il se fait une raison ; I know not what tomorow will bring… !! Pour moi ce sera le parfum des fleurs venues de l’Antarctique !
cricket2blog

Avec Zubair Afzal

Fleur australe; http://fleuraustrale.fr/

Retour à l’école!

6 Avr

« Les capitales sont toutes les mêmes devenues
Aux facettes d’un même miroir
Vêtues d’acier, vêtues de noir
Comme un légo mais sans mémoire … »

ist
Retrouvailles devant l’IST de Lisbonne

Pas sûr que ce soit le cas de Lisbonne, Bashung devrait revenir et visiter cette ville si l’au-delà lui donnait un billet de sortie. Même l’École d’ingénieurs de Lisbonne, l’IST, a un côté décalé malgré son degré d’enseignement à la pointe de la technologie. Ici les légos que l’on empile ne manquent pas de mémoire même si l’on travaille la partie virtuelle de l’intelligence !

Le Professeur Pedro Lima est fier de son entreprise, l’IST est une École de réputation internationale aujourd’hui et les ingénieurs qui en sortent sont promis aux plus belles carrières. Voilà déjà quinze ans nous avons travaillé ensemble à la promotion de la robotique mobile, une belle aventure qui m’amenait souvent à Lisbonne et à l’IST… Beaucoup de souvenirs nous reviennent de cette époque au service de la recherche et de donner le goût aux étudiants à poursuivre un chemin dans la recherche…en n’ayant pas peur de donner la mémoire aux légos pour en faire un robot coopératif….Journée de souvenirs avec nos travaux communs ! Surprise de la journée mon vieil ami Rui de Carvalho journaliste scientifique venu spécialement de sa « quinta » au milieu des oliviers pour participer à ce rendez-vous improbable tant d’années plus tard. Que de souvenirs communs avec chacun la même passion pour les sciences et la recherche. Au dernier moment, cerise sur le gâteau, Carlos Cardeiras, lui aussi professeur de robotique mobile, quittait ses cours pour se joindre à nous, la fête était complète.

dejist
de gauche à droite;  Pedro Lima, Rui de Carvalho, Maurice Uguen et Carlos Carderas, imagination retrouvée!

Ah si seulement Bashung pouvait revenir nous chanter « notre petite entreprise…. » à dédier à tous les amis de cette époque, ils se reconnaîtront où qu’ils soient aujourd’hui ! Merci de ce cadeau, Gwinver2 dormira au calme des souvenirs à la marina Alcantara do Mar ce soir ! Et je suis sûr que ce soir Bashung et Houssine Chetto continueront à refaire la journée….Oui Houssine, on n’oublie pas ta leçon, on profite de la vie….!

IST de Lisbonne; https://tecnico.ulisboa.pt/

Lisbonne la belle, Lisbonne la rebelle !

5 Avr

m_20160329_182233
Les rues de Lisbonne connaissent un afflux de touristes en recherche de soleil et de dépaysement. Mais en s’écartant des rues cartes postales et des bibelots made in China, on peut retrouver le passé et le présent d’une ville dynamique. Dans les coins reculés, la référence à la lutte est là, les jeunes artistes symbolisent à leur manière ce passé proche et déjà vieux de deux générations !

m_20160331_160503
25 Avril 1974, que faisiez-vous ce jour là ? Je me souviens des soldats avec les œillets plantés comme des baïonnettes au bout de leur fusil, 42 ans…le temps passe. Une révolution tranquille qui allait transformer ce magnifique pays de conquérants en pays moderne en s’appuyant sur l’Europe. A l’époque mon ami Jaime directeur de Radio Ribatejo ne comprenait rien à ce bouleversement, lui qui avait créé cette radio dans les années 50. Plus ingénieur que directeur d’antenne, il n’avait pas vu les œillets pousser sous ses fenêtres…
42 ans plus tard Radio Ribatejo émet maintenant en FM et sur le net…Image d’une révolution tranquille qui a quitté les ondes moyennes pour passer à la FM et au net…Jaime Varela Santos, un temps oublié est aujourd’hui salué comme un grand pionnier de la radio au Portugal…Une révolution où les têtes sont restées sur les épaules, un bel exemple d’un peuple fier et intelligent. Jaime a aujourd’hui sa place à Santarem !
m_20160331_160618

radio Ribatejo; http://ribatejofm.pt/

Hommage qui date un peu sur Youtube; https://www.youtube.com/watch?v=KkFIOpJS-W0

Bug pour Bug…

2 Avr

Il y des jours où l’on prévoit une foule de choses et le programme bug pour quasiment mettre la machine sur pause !!! C’est un peu ce que cette journée, qui se termine sur Lisbonne, donne comme reflet dans la lumière des lampadaires du dock des containers balayée par la grosse pluie .

patrouile
Depuis 24 heures,« Alerte attentat », la ville est en état de siège avec la police armée jusqu’aux dents, des patrouilles dans tous les lieux touristiques de la ville, le Lisboète n’a pas l’habitude de voir son armée de sortie. Après une matinée sous le soleil, un front arrose copieusement la marina de Porto de Lisboa…prémisse d’une dépression qui va balayer toute la semaine prochaine les côtes portugaises, les « warnings gales » se succèdent sur le Navtex. Les derniers bulletins interdisent même aux bateaux de moins de 15 mètres l’entrée dans certains ports à cause de barres dangereuses….Un navire a priori bourré de produits dangereux entre dans le Taje, et le trafic y est très codifié à son abord….et ainsi de suite…

warning

Pour Gwinver2 ce n’est pas un problème une foule de travaux restent à faire, les faire ici ou plus tard ailleurs….la météo commande ! A ce chapitre, aujourd’hui la transmission des mails par radio fonctionne superbement via un serveur radioamateur suisse ( voir page radioamateur) . Je peux même aller y chercher les fichiers Grib qui ne font que confirmer le paysage extérieur ! Il y a des jours comme ça et c’est le charme des escales. Faire aujourd’hui ce qui était prévu pour demain, bug pour bug autant en profiter!

Gwinver2 fait de l’huile !

31 Mar

sondeur à l'huile

Faire de l’huile, dans la marine à voile des siècles passés, était que l’on n’en menait pas large et que les matelots vidaient des fûts d’huile à l’avant du bateau pour mieux étaler la tempête…
Faire de l’huile sur Gwinver2 a un tout autre sens. En panne de sondeur principal depuis le départ, ne trouvant pas vraiment d’explication chez les professionnels de la profession. La solution est venue en passant par le supermarché de la marina de Lisbonne, en bravant les réserves du grand « manitou » de la marque qui me confirmait qu’un sondeur de ce type ne pouvait pas marcher avec une coque alu… ! C’était sans compter le grand « chamane » JF André, architecte du Gwinver2, «  Non, non ça doit marcher et moi je mets de l’huile Lesieur !!! »… En route pour le supermarché, hésitant à mettre l’huile d’olive du bord , cadeau d’un ami portugais, la « Fula » remplit le réceptacle de la sonde ….
Oh miracle la sonde émet son bruit caractéristique et l’affichage me décrit le fond dans des détails de chrominance magnifique… Alors mes amis, lors du passage au rayon huile du supermarché, pensez que le Gwinver2 a une petite réserve à fond de cale qui est régulièrement agitée par l’émission de sonde de profondeur ! Une vinaigrette Gwinver2 au sel marin et aux particules d’alumine  à l’arrivée en Bretagne !

Bon appétit à tous et bon vent!

sondeur